Comment s'habiller pour courir en hiver

Courir figure parmi les activités physiques pratiquées quotidiennement afin d’avoir ou de conserver la forme. Cependant, en hiver, il n’est pas forcément agréable de s’adonner à son sport favori en raison des conditions climatiques et du fait que les jours raccourcissent. Alors, si vous avez envie de faire des séances de running sans attraper froid ou avoir trop chaud, découvrez dans cet article comment vous habiller pour courir, avec confort thermique et plaisir, pendant la saison hivernale.

Couvrir le haut du corps pour courir en hiver : le système des trois couches

Quand vous courez en hiver, sachez que la partie supérieure de votre corps est celle qui s’avère la plus sensible au froid. Ainsi, pour être capable d’affronter n’importe quelle condition climatique, il n’y a pas mieux que le système des trois couches. C’est en fait une technique vestimentaire très prisée par les sportifs, car elle permet de courir de manière optimale tout en résistant au froid.

Quoi qu’il en soit, privilégiez les vêtements de couleurs sombres lors de vos séances de running hivernales afin de tenter d’attirer la chaleur du soleil. Par contre, vous devez arborer des éléments de sécurité comme une lampe frontale, des éléments ou accessoires réfléchissants... si :

  • Vous courez à la tombée de la nuit
  • Votre session commence avant le lever du soleil

La première couche pour la respirabilité

Lorsque vous commencez à courir, il est normal que vous transpiriez et que votre maillot de running devienne humide. De fait, il entre en contact direct avec votre peau. Ainsi, pour régler ce problème de transpiration et d’humidité, misez sur une première couche respirante qui sèche rapidement et qui garde votre corps sec durant l’effort. Des composants en laine mérinos peuvent parfaitement répondre à ce besoin et gérer l’humidité dégagée de manière optimale. De plus, ce type de vêtement vous aide à maintenir la chaleur de votre corps pour que vous n’ayez pas froid lors de vos séances. (cf : Pourquoi porter un vêtement en laine mérinos est l'idéal quand on fait du sport outdoor ?).

Concrètement, vous devez mettre un sous-vêtement en laine mérinos ou fabriqué à partir de matières synthétiques. Bannissez le tissu en coton qui favorise l’entrée des courants d’air froid et absorbe et conserve l’humidité. (Découvrez le sous-vêtement manches longues en laine mérinos homme Ogarun).

La seconde couche pour l’isolation thermique

Le principal problème auquel les athlètes font face durant la période hivernale est à coup sûr : le froid. C’est pour cette raison que la deuxième couche se révèle fondamentale, car elle isole votre corps du froid extérieur. À cet égard, elle maintient la chaleur produite par votre corps à la bonne température pour éviter que vous n’attrapiez froid pendant l’effort.

Que vous effectuiez une sortie, course à pied ou trail blanc, un vêtement en matière polaire convient parfaitement bien en tant que deuxième couche. En effet, c’est un habit à la fois léger et respirant. Outre cela, il protège votre cou des courants d’air froid grâce à la chaleur conservée par son col montant. Mieux encore, il s’adapte à toutes les saisons et à tous les sports outdoor.

D’une manière générale, une doudoune légère peut également servir de couche intermédiaire, puisqu’elle agit comme un excellent isolant. En duvet, elle vous garantit une bonne isolation même si elle met du temps à sécher. Fabriquée à partir de matières synthétiques, une polaire fait aussi l’affaire pour votre jogging hivernal. Il en va de même pour les vestes softshell. (Découvrez le sweat à capuche en polaire et coton recylcé homme Ogarun).

La troisième couche pour la protection

Avec la troisième couche ou hardshell, vous pouvez affronter les intempéries comme le vent, la pluie ou la neige. Plus encore, cette couche assure votre confort intérieur avec l’aide de ses matières respirantes, imperméables et coupe-vent. Ainsi, pour être à l’abri des contraintes extérieures, privilégiez les vestes techniques, car elles se révèlent très efficaces.

Comment couvrir le bas du corps pour courir en hiver ?

Contrairement à la partie supérieure de votre corps, vos jambes ainsi que vos pieds ne sont pas trop exposés au froid, car ils sont en constant mouvement lors d’un running. Néanmoins, cela ne vous empêche pas de bien les couvrir.

Portez des collants de running

Les collants de running sont réputés pour être confortables et légers. En plus, ils retiennent la chaleur produite par vos muscles tout en vous évitant de transpirer. En tout cas, pour conserver une totale liberté de mouvement, choisissez un paire de collant en matières synthétiques. Effectivement, celles-ci se distinguent par leur souplesse et leur confort(Découvrez le collant thermique en laine mérinos femme Ogarun).

Optez pour des chaussettes respirantes

Pour un running, évitez de mettre des chaussettes en coton, car elles gardent l’humidité. D’autant que cette matière favorise l’apparition des ampoules et la transpiration. Ainsi, l’idéal serait de porter des chaussettes en laine mérinos qui vous tiendront chaud tout en mettant à l’oeuvre leur fabuleuse gestion de l’humidité.

Enfilez des chaussures de running

Le choix de vos chaussures de running dépend de l’endroit où vous réalisez vos séances ainsi que des conditions météorologiques. Alors, si vous courez dans une ville où il ne neige pas l’hiver, mettez simplement vos chaussures habituelles. Sans oublier bien évidemment de porter des chaussettes respirantes.

Par ailleurs, s’il neige dans la zone où vous effectuez votre session de jogging, il est recommandé de choisir des chaussures de trail imperméables. Avec leur semelle crantée, vous ne risquez pas de glisser pendant l’effort. De plus, elles s’avèrent robustes et vous permettent même de courir sur de la boue et de la glace.

ogarun-vetement-outdoor-comment-habiller-courir-hiver-running-montagne-neige

Quels sont les accessoires de protection pour un running hivernal ?

L’hiver, lorsque la température est extrêmement basse, il est conseillé de vous couvrir la tête et les mains pour que votre corps puisse mieux affronter le froid et ainsi conserver le plaisir de la pratique. Plusieurs accessoires sont donc de mise.

Les gants de running

Tout comme les chaussures, les gants de running que vous allez mettre dépendent totalement de votre situation géographique et de la météo. À cet égard, si vous habitez dans une région avec un climat ensoleillé en hiver, optez pour des gants de running en soie. Par contre, par un temps pluvieux et venteux, préférez les gants coupe-vent qui vous protègent contre l’humidité. Par ailleurs, s’il neige dans la ville où vous courez, il est conseillé de porter des gants en laine mérinos ou en polaire. Ces tissus sont parfaits pour lutter contre le froid.

Le bonnet, la cagoule et le cache-cou

Pour garder votre tête au chaud tout en préservant votre liberté de mouvement, il n’y a pas mieux qu’un bonnet de running en polyester ou encore une fois en laine mérinos. (Découvrez le bonnet en laine mérinos femme/homme Ogarun). Toutefois, si la température frôle les -20 °C, il est vivement recommandé de mettre une cagoule de running en molleton ou en laine mérinos et d’opter pour des formes couvrant les oreilles et le haut de la nuque. En plus de vous couvrir toute la tête, elle conserve la chaleur de votre corps et vous permet de lutter efficacement contre les courants d’air. Pour couvrir votre cou, évitez les écharpes et misez sur un cache-cou de running. Cet accessoire se distingue par sa respirabilité et son séchage plus rapide. (Découvrez le tour de cou en laine mérinos femme/homme Ogarun).

Bref, maintenant que vous savez comment vous habiller pour courir en hiver, vous n’avez plus qu’à vous préparer et à aller sur le terrain.

Bon jogging hivernal !

Soyez le premier à commenter

Tous les messages sont validés avant d'être publiés